Accès à l'eau potable

Accès à l'eau potable

Accès à l'eau potable

Dès 2006, Kélissa a participé à l'un des problèmes essentiels des villageois qui est l'accès à l'eau potable sous forme d'apports : 

  • de moyens financiers annuels auprès du Comité de l'eau du viallage
  • de moyens techniques et des formations professionnelles pour l’entretien des canalisations du forage créé par OXFAM en 2005.

Ainsi, avec ce soutien, le prix de l’eau, pour les villageois, est passé de 0,45 centimes de birr à 0,10 centimes de birr le bidon de 25 litres.

Ceci a permis aux habitants les plus pauvres des plus pauvres, localisés près du fleuve avec tous les dangers que cela comporte de se rapprocher du forage et d’avoir ainsi accès à l’eau potable.


En effet, vivre à côté du fleuve comporte des risques liés à la présence des crocodiles mais aussi boire l'eau du fleuve Awach est particulièrement redoutable pour la santé.


Tous ces éléments de contexte ont incité Kélissa de co-construire un projet pour la mise en place d'un forage solaire, au fil du soleil, qui, permettrait de réduire considérablement les coûts.

De plus, un forage solaire favorise l'autonomie énergétique des villageois qui sont obligés de louer un véhicule 4X4 pour transporter les couteux bidons de gasoil sur des pistes défoncées dangereuses.